sécurité avalanche, développement durable, Argentière 74

PADD et PLU ( 2003-2006)

Le Plan d’Aménagement et de Développement Durable (PADD) est le document de politique générale d’aménagement et d’urbanisme (notamment en vue de préserver la qualité des paysages, de l’environnement et des espaces bâtis).Il présente les grands objectifs municipaux en ces matières et décrit les grandes lignes, en quoi le PLU va contribuer à rejoindre ces objectifs.

Ce document dont le projet a été arrêté le 28 Novembre 2003 , est approuvé le 8 juillet 2005 avec le PLU : dans ce texte du PADD nous relevons les extraits suivants :

Au § 4 : Préparer un développement harmonieux et durable de la station, prévoyant pour l’avenir avec notamment
- L’amélioration de la qualité de l’offre touristique dans le centre de Chamonix
- L’inscription du redéploiement de la desserte ferroviaire de la vallée en utilisant la technologie du Tram Train, dans la logique et la continuité de la politique mise en œuvre jusqu’à ce jour visant à développer le transport collectif en raison des limites du "tout routier", et en prolongement du plan de circulation et de stationnement de 1989 et de l’expérience de mise en service proche de deux rames de cette technologie dans l’exploitation actuelle afin de :

a) Améliorer la desserte et les déplacements entre les différentes partie de la vallée, afin d’augmenter les débits, le confort et les fréquences en réduisant l’obligation d’accroître encore le trafic des bus.

b) Utiliser une technologie moderne et touristiquement attrayante qui permette :
-  de réduire les obstacles que représente le caractère quasi infranchissable des voies, et de mieux insérer ainsi la voie ferrée comme système de desserte principal dans la vallée à long terme,
-  d’augmenter le service et donc l’attractivité, par des fréquences et cadencement, par de nouveaux arrêts notamment au droit des pôles d’emplois et des établissements scolaires, et par l’amélioration des interfaces avec les remontées mécaniques.

b) Profiter de cette nouvelle technologie, en réservant l’emprise d’un nouveau tracé des voies, pour mieux desservir le fond de vallée en amont de la Poya : les Iles-Grassonnets, Argentière -Lognan, voire envisager la desserte du Tour.

c) Saisir l’opportunité de la transformation des installations ferroviaires changées en Tram Train, pour valoriser les emprises et plates-formes ferroviaires sous-utilisées (ci-après) et pour retraiter les espaces publics , routes, rues et places, contraints fortement à l’heure actuelle par les normes et la configuration ferroviaire avec 3éme rail électrique.

Au § 5 : Maintenir et renforcer l’organisation de la vallée en villages en :
- A) Favorisant le renouvellement du bâti sur place dans chacun des villages et en maintenant les capacités d’extension,…………
…………………
- B) Assurant l’équilibre entre le développement maîtrisé de l’urbanisation et la pérennité de l’espace rural :…………………..
………………………………….
- C) renforçant certains village pour y favoriser la vie permanente :…….
…………………
- D) Maintenant ,comme il est dit ci-dessus, les coupures vertes qui garantissent la perception de cette urbanisation en villages distincts lorsque les couloirs d’avalanches ou les débordement de torrents ne constituent pas des discontinuités pérennes dans le temps………….
……………….
- E ) Préfigurant les réorganisations des villages d’Argentière, de la Joux et du Tour qui pourront être rendues possibles par l’évolution du tracé ferroviaire mentionné ci dessus .
les contraintes techniques du tracé ferroviaire actuel aux normes ferroviaires intégrales (sans usage de traction par crémaillère) ont fortement influencé le profil topographique et le tracé des voies et des stations (arrêt ou gare). Ces contraintes ont limité très fortement le développement de la Joux, et ont limité et divisé en deux le village d’Argentière, accentuant même par l’énorme remblai ferroviaire dit de ’’la plate forme’’ l’effet de barrière ressenti entre le village et les installations prestigieuses de remontées mécaniques de Lognan-Grand Montets.
Or la mise en place à terme de la technologie et du concept de desserte ’’tramway des neiges Tram Train’’ , le tracé sera réétudié pour mieux desservir les villages du fond de la haute vallée et les remontées mécaniques de Lognan-Grands Montets.
Alors le village de la Joux, et le village d’Argentière qui n’aura plus alors à être limité par la barrière infranchissable de la plate forme SNCF avec le téléphérique, pourront supporter des compléments, notamment en habitats en résidence principale que leur site justifie et dont l’appareil commercial d’Argentière a besoin pour développer un service plus permanent.
Les mesures conservatoires destinées à préserver les meilleures manières d’exploiter plus tard ces nouvelles opportunités, représentent un des éléments importants du Projet d’Aménagement et de Développement Durable de Chamonix Mont Blanc.
L’affectation des plates-formes actuelles de la gare aval du chemin de fer du Montenvers et de la gare SNCF de Chamonix relève également des mêmes préfigurations.

Au § 6 Poursuivre le maillage de la vallée en circulation douce ………………….
………………………………
ce document présente la politique annoncée pour le TRAM TRAIN ; ce projet de Tram Train est repris dans le PLU par un emplacement réservé N° 2 au bénéfice de la commune avec les emprise requises par la réalisation du Tram Train entre les Bossons et Argentière, ainsi que sur une largeur permettant une modification de l’emprise de la RN 506 entre les Iles et les Chosalets ;

lors de l’enquête publique du PLU , notre association présente une demande de différer son adoption pour que ce projet TRAM TRAIN auquel nous adhérons soit mieux défini et soumis à nos commentaires :
.
« Nous regrettons vivement que ce PLU soit en enquête publique avant l’enquête publique du plan des avalanches prévue au plus tôt fin 2004 ! Des révisions seront sans doute nécessaires ultérieurement. En effet plusieurs chalets et habitations d’Argentière ( chemin du vieux four plus particulièrement ) sont actuellement en zone rouge ou bleu d’avalanche .Il nous semble très regrettable de noter que le PLU ne prévoit rien pour la protection de ces habitations existantes et exposées.
Notre argumentaire s’appuie sur des documents en copie, et nous restons à votre entière disposition pour répondre à d’éventuelles questions que ce courrier est susceptible de provoquer.
Pour résumer les points que nous abordons dans ce courrier , nous devons reconnaître que des dispositions prises dans le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) n’apparaissent pas vraiment dans le PLU :
- Il envisage d’utiliser le tunnel des Montets pour une liaison internationale alors que ce tunnel très dangereux, non conforme aux règles de sécurité élémentaires et non utilisable sans dérogation,
- Il envisage une emprise foncière accrue pour la circulation routière malgré une annonce du Tram-Train encore mal définie,
- Il ne respecte pas des coulées vertes de séparation entre village et hameau non réellement formalisée,
- Il prévoie de densifier des zones constructibles de façon non compatible avec les infrastructures existantes et possibles dans cette vallée,
- Il ne protége pas les valeurs patrimoniales essentielles,

« Le projet de tram train est inscrit dans les projets. Nous sommes très favorables à la réalisation d’une telle infrastructure, alternative au tout automobile , de façon à se limiter à l’utilisation des infrastructure routières existantes : la réalisation de ce Train-Tram pourrait même rendre inutile les travaux de protection de la RN 506 car il faut savoir que depuis de nombreuses années , la servitude de passage sur le chemin du Vieux Four n’est exercée que quelques jours par an : Ils se comptent souvent sur les doigts de la main !! Envisager l’utilisation de ce Tram-train pendant ces quelques jours (où la circulation automobile est très faible : pas /ou peu de skieurs, car les pistes sont en général fermées quand les risques d’avalanche sont élevés) nous semble tout à fait compatible avec le besoin de sécurisation du trajet .
Mais les réserves foncières N°2 prévoient le passage du Tram-Train dans la plaine des Grassonnets, sans desservir la JOUX , son passage sur le parking des Grands Montets, mais en s’éloignant du village : la Gare d’Argentière serait oubliée là où elle est, sans proposition pour une nouvelle implantation. Les élus reconnaissent qu’il y a problème , que le sujet n’est pas bien étudié et qu’il mérite réflexion. Faut-il vraiment déplacer la voie actuelle ? Auquel cas , une liaison mécanique légère ne serait-elle pas possible entre La Joux et les Grassonnets pour les futurs utilisateurs de ce moyen de transport en commun. De même ,nous suggérons qu’une telle installation soit mise en place entre la gare d’Argentière et le départ du téléphérique des Grands Montets.
D’ailleurs nous pouvons regretter que les emprises projetées des haltes et gares ne sont pas encore définies.
Nous demandons donc de différer l’adoption de ce PLU pour que ce projet de Train-Tram auquel nous tenons soit mieux défini et soumis à nos commentaires éclairés ! La Municipalité sait qu’elle peut compter sur notre soutien pour ce projet , et nous sommes tout disposés à l’assister, dans la mesure de nos moyens et de nos compétences. »

Madame DURR ,commissaire enquêteur du PLU précise d’ailleurs dans son rapport ses recommandations qui portent notamment sur « le projet de Tram Train bien accueilli, mais dont la présentation peut être un peu hâtive a provoqué nombre de questions restées sans réponses. »

SPIP | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Mode d’emploi du site

Association des riverains du chemin du Vieux Four
et des amis du site d'Argentière (74)